personne

Quand tu crois connaitre une personne chapitre 10

Juliette s’interroge et  se rend compte que bien souvent , on croit connaître une personne alors qu’il n’en est rien en réalité….

-Non, non et non ! Ce n’est pas possible ! C’est un complot ? Mais tu es ma sœur enfin, pourquoi ne m’as-tu rien dit ?

-Te dire quoi ? Tu as toujours été follement amoureuse de David ! Tu respirais l’amour à des kilomètres….

-J’en ai marre de vos excuses, marre de toi et marre d’Isabelle !  Vous n’êtes qu’une bande de traites, une horde d’hypocrites, voilà ce que vous êtes !

-Sans vouloir te vexer, ton amour pour David t’a toujours aveuglé. Combien de fois lorsque tu me vantais ses qualités, ses prouesses professionnelles et sexuelles, j’ai essayé de te dire les choses sans succès. Tu es tellement subjuguée, tellement amoureuse que l’on ne pouvait rien te dire. Je ne voyais pas d’issue possible.

-Je suis éperdument amoureuse mais pas stupide ! Si toi ma propre sœur m’avait avertie, je t’aurais écoutée….

-Tu te serais tout simplement éloignée de moi Juju , arrête et sois un peu franche ! Tu l’as dans la peau ! Tu vis pour ce type, tu ne respires que pour lui, cesse de te mentir!

Un silence pesant s’abattît dans la pièce ! L’atmosphère était lourde, pesante ! Juliette se sentait trahie une fois de plus. Elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi Jessica et Isabelle ne lui avaient rien dit de tout ce qui se tramait. Elle leur en voulait tellement mais elle s’en voulait également.

– Comment n’ai-je fait pour ne rien voir, rien apercevoir ? Jusqu’à ce soir où j’ai surpris cette conversation, je n’avais jamais au grand jamais soupçonné mon mari de quoi que ce soit. Il était si parfait. Je me reposais complètement sur lui. Je le laissais tout gérer. J’étais effacée. Je n’existais plus mais je vivais au travers de David, de ses désirs, de ses attentes, de ses souhaits. Je me pliais en quatre pour le satisfaire. Je me soumettais à tous ces jeux coquins. Je gérais la maison, les enfants à la perfection. J’essayais d’être l’épouse parfaite, l’épouse idéale. Je me disais que je devais être à la hauteur, je me devais d’être une épouse exceptionnelle pour cet homme si élégant, instruit, et exceptionnel. J’ai mis mes rêves, mes désirs de côté afin que les siens soient assouvis. Je me suis mise dans l’ombre pour que lui puisse briller dans sa vie professionnelle, et sociale. J’ai pensé qu’en étant une épouse dévouée, cela suffirait à nous rendre heureux et à bâtir un couple solide, inébranlable. J’ai toujours pensé qu’il fallait taire mes envies et mettre celles de mon mari en avant. Je pensais qu’une femme devait se sacrifier, et perdre toute ambition au nom de l’amour et du bien-être de son foyer ! J’obéissais à tout ce qu’il me disait ou me demandait sans jamais poser de question. J’ai appris à m’oublier pour l’aimer encore et encore ! L’aimer à en avoir le souffle coupé !. Je m’occupais de la maison, de mes enfants et de lui sans jamais rien attendre en retour. J’ai mis toutes mes idées de côtés. Comme il travaillait beaucoup et était souvent absent, j’ai accepté de ne plus travailler comme il me l’a demandé pour pouvoir être présente pour les enfants et pour lui. J’ai rangé la brillante carrière qui m’attendait au nom de mon foyer ! Et quel foyer ! J’ai épousé un homme que je ne connais pas ! Un homme qui m’a menée en bateau sans doute depuis le début.

Ravagée, Juliette fondit en larme !

Jessica se leva et pris sa sœur dans ses bras.

-J’ai eu un doute tout de même par rapport à tout ce qu’Isabelle m’a racontée mais maintenant que toi aussi tu m’as révélée ces choses sur David, j’ai le cœur en miettes.

-Laisse toi aller, ça ira mieux après dit Jessica d’un ton rassurant.

-Tu te rends compte de tous les sacrifices auxquels j’ai consentis Jess ! Tu ne peux pas imaginer à quel point je me suis donnée corps et âme dans cette relation. Je me suis sacrifiée pour le bonheur de ma famille, de mon couple et en retour j’ai été trahie et cocufiée !  Au début je pensais à une histoire d’infidélité mais en fait c’est beaucoup plus grave que cela. Je me suis trompée sur toute la ligne. Je ne sais pas qui j’ai épousé.

-Cela ne sert à rien de te torturer ainsi, c’est fait on ne peut plus y revenir !

-Si j’ai été trop idiote ! Isabelle m’a dit que l’amour m’a rendue stupide et j’ai honte de l’avouer mais elle a raison..Oui mais j’ai été conne et trop passive

-La dessus je te l’accorde tu as été trop inerte. C’est bien d’être amoureuse mais on ne peut pas s’oublier totalement et mettre la personne aimée au centre de tout au nom de l’amour. Tu as été jusqu’à abandonner ta carrière pour ce type et surtout tu lui as fait une confiance aveugle !

-Après notre rencontre nous nous sommes mis ensemble assez vite. Je logeais dans un petit studio payé par la Dass à l’époque, lui vivait dans un deux pièces à Houilles juste en face de la gare. Il était d’un romantisme extraordinaire ! Il comblait mes plus petits désirs. Il savait me chanter des mots d’amour incroyables .Parfois avant même que je n’ouvre la bouche , il savait exactement ce qu’il me fallait. Tu étais en prison et il m’aimait beaucoup, du moins je le croyais. Moi j’étais follement amoureuse. Le seul fait de penser à lui me mettait dans tous mes états alors inutile de te dire comment je me sentais quand il était à mes côtés ! Très vite il m’a demandé de venir vivre avec lui et j’ai accepté. De toute façon je ne pouvais plus me passer de lui. Il était devenu mon oxygène. J’étouffais sans lui…

Six mois après nous nous sommes mariés. Je devenais Madame Toisky , quelle honneur ai-je pensé !Lors de mes vœux devant monsieur le Maire , j’ai juré de faire tout ce qui était possible pour le rendre heureux et le soutenir. J’étais heureuse et David semblait l’être également.

-Ses parents étaient -ils présents lors de votre mariage?demanda Jessica.

– Non il m’avait expliqué avoir perdu ses parents, en fait je n’avais jamais rencontré aucun membre de sa famille. Il m’a raconté que ses parents avaient été tués dans un accident de voiture, il n’avait pas de frères et sœurs. Il semblait si triste lorsqu’il m’a racontée  le décès de ses parents que je n’ai pas voulu insister pour en savoir plus de peur qu’il ne souffre. De toute façon je buvais ces paroles. Je croyais tout ce qu’il me disait !

-Tu veux dire que depuis vous êtes mariés, tu n’as jamais rencontré personne de sa famille et que cela ne t’a pas choquée?

-Si j’ai rencontré quelques cousins après le mariage mais c’est tout. Il disait vouloir vivre sa vie loin du reste de sa famille donc je n’ai pas cherché à fouiller. Je lui ai fait confiance. Rien ne me semblait étrange car c’est une personne que j’aimais et qui me rendait si heureuse. Je n’avais aucune raison de nourrir des doutes. David a toujours été très correcte.

-L’amour rend aveugle comme on dit hein car moi après ma sortie de prison, pendant les quelques jours que j’ai passés chez vous, avant qu’il ne me fasse comprendre que je devais disparaître , je l’ai trouvé infecte ! Pour moi, il est une personne dominatrice et manipulatrice ! Il te traitait comme une enfant Juju , tu étais sa chose.

-Je ne te permets pas cria Juliette !

– Tu vois ce que je disais ? On ne pouvait pas être franche avec toi tu n’aurais de toute façon rien cru. Dès que je me suis rendue compte que la personne que j’avais vue sur la photo était David, j’ai commencé à lui poser des questions sur sa famille, ect. Il a senti que mes interrogations n’étaient pas le simple fruit de la curiosité, alors il n’a pas perdu de temps. Il m’a menacée. Voilà pourquoi toutes ces années je suis restée à l’écart de votre vie de famille. J’ai quand même fait des recherches et certains amis ont pu me renseigner sur lui. Ce que j’ai appris n’étais pas joli, joli ma chérie, loin de là. Consciente de ce dont David était capable, j’ai tout fait pour l’éviter. Je ne faisais pas le poids face à lui. Je ne pouvais pas l’affronter. Je me suis donc  exilée à l’étranger. De toute façon, je n’aurais pas pu rester auprès de toi tout en sachant qui il était.  Un jour, je l’ai appelé. On a eu une longue discussion. Pendant cette conversation, j’ai su à quel point sa vie était compliquée. Je me suis rendue compte que sa vie était en danger tous les jours. Il est esclave de l’organisation pour laquelle il travaille ! J’ai alors compris que David ne reculerai devant rien pour cacher son secret, son identité ! IL était prêt à tout, y compris à me faire disparaître si je tentais quoi que ce soit alors . Mais comme je l’avais démasqué ,nous avons fait un deal….

Facebook Comments
Share This

Inscris-toi pour ne rien rater...

Si tu veux recevoir toutes nos publications , inscris-toi à la newsletter! 

Merci et à bientôt pour de nouvelles aventures!